Communication Impact Management

Les 6 qualités d’une communication puissante

23 novembre 2015

Pourquoi est-ce si important de développer ses qualités de communiquant?

Car la communication est notre mode d’interaction principal.

Vous communiquez tout le temps et partout ! Que ce soit pour vous marketer dans un CV ou lors d’un pitch, pour augmenter votre visibilité, pour vendre un nouveau service, pour manager une équipe ou même lorsque vous voulez séduire, vous interagissez avec votre environnement constamment en communiquant.

Maîtriser sa communication est essentielle pour se faciliter la vie dans tous les domaines.

Voici les 6 qualités d’une communication puissante :

L’assertivité

Quand vous communiquez, le plus souvent c’est parce que vous voulez que quelque chose arrive grâce aux mots que vous utilisez ou grâce à vos gestes. Vous voulez passer un message et impacter votre auditoire. Pour être sûr d’obtenir le résultat souhaité, votre communication doit être assertive. Le message et le porteur du message (vous) doivent être pris sérieusement. Pour cela vous devez vous montrer confiant et sûr de vous lorsque vous délivrez ce message. Mais pas seulement, il s’agit également de savoir être finement insistant et persistant jusqu’à obtenir le résultat souhaité.

L’authenticité

L’authenticité, c’est être vrai avec soi même.

Combien de fois avez vous été réellement authentique en communication? La plupart des gens font attention à rester polis, ne pas heurter. Ils s’appliquent à ce que la transaction verbale se passe bien, sans être forcément juste avec eux mêmes, sans s’écouter, sans être alignés avec leurs propres valeurs. Pour réussir à connaître votre authentique self, vous devez avoir posé clairement vos valeurs et avoir le courage de les défendre. Tout le monde n’est pas spontanément authentique, cela demande des efforts. Et ce n’est pas parce que vous êtes poli et souriant que votre interlocuteur ne peut pas voir à travers cette expression et se rendre compte si vous êtes réellement authentique dans votre message ou pas. Pour incarner votre message et convaincre, il est important d’être juste avec soi même et de véhiculer un message en accord avec ses valeurs.

L’ouverture d’esprit

L’ouverture d’esprit est essentielle pour une bonne communication. Il s’agit d’être capable d’accueillir de nouvelles perspectives ou des idées alternatives. Ne restez pas fermé aux points de vues différents des vôtres, c’est là toute la richesse d’un échange. La première réaction est souvent le refus de ce qui ne correspond pas à notre façon de penser : « Non, ça ne m’intéresse pas, ce n’est pas ce que je veux… ». On se met alors à juger, à critiquer, à mettre un mur entre nous et la personne en face et ses idées. Aucune communication efficace ne peut passer au travers de ce mur. Etre dogmatique vous empêchera d’aller vers l’autre et de vous ouvrir à de nouveaux horizons. Vous serez considérez comme cela et les gens vous éviteront car qui voudrait communiquer avec quelqu’un d’aussi fermé. Vous vous enfermez vous même dans vos certitudes et vous vous coupez des autres et de tout désir de communication. Les gens sont attirés par ceux qui écoutent et qui considèrent leurs idées, non pas de façon superficielle mais honnête, car c’est une chance pour eux de pouvoir partager et d’exposer leurs idées. Donc quand une personne vous parle, même si vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’elle dit, vous pouvez toujours prendre le temps de l’écouter et jouer avec ses idées, vous amuser intellectuellement avec et au final vous adopterai peut être l’une d’elles. C’est très enrichissant sur le plan du développement personnel car si vous restez uniquement centré sur vous propres idées vous resterez collé à la même place, avec vos mêmes croyances et vous n’évoluerez pas. Ce qui crée des problèmes de communication est souvent ce qui nous limite dans notre croissance en tant qu’être humain.

L’empathie

Si vous pouvez communiquer avec autrui, c’est notamment grâce à vos « neurones miroirs » qui permettent d’entrer en empathie, de se mettre à la place de l’autre, d’expérimenter ses émotions comme si vous étiez vous même dans cette situation. C’est devenu un point central de la connaissance psycho-neuronale.

Pour mieux comprendre comment fonctionnent ces neurones un peu particuliers, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a réalisé une animation pédagogique très bien faite qu’on vous propose de retrouver ici . Sans neurones miroirs, pas de relation, pas de culture, pas d’humanité.

Un exemple : une amie m’invite à boire un verre sur sa terrasse un soir d’été, il fait bon, nous sommes pieds nus et en arrivant avec le plateau prés de la table, elle se cogne le petit doigt de pied contre celle ci… En voyant ce qui se passe et en lisant sur son visage sa douleur, je peux presque immédiatement la ressentir. Peut être pas aussi fort qu’elle la ressent elle mais je peux en ressentir une partie.

Pourquoi l’empathie est importante pour une bonne communication ? Car la personne avec laquelle vous communiquez veut être écouter et comprise. Quand vous faîtes preuve d’empathie envers votre interlocuteur il se sentira compris « Ha ! Je vois qu’il comprend ce que je veux lui dire, il est comme moi, nous avons pleins de choses en commun…» et cela va créer ce que l’on appelle une dynamique coopérative.

Si vous n’avez aucune empathie avec cette personne, vous ne comprendrez pas ses émotions, elle va le sentir et donc elle se dira : « Ok cette personne ne connaît rien de moi, elle ne comprend pas les challenges auxquels je dois faire face donc comment peut elle m’aider ? Je ne vais pas l’écouter, elle ne me comprend pas et son message ne raisonne pas en moi… » : cela va générer une émotion négative et un espace de séparation.

Plus vous développerez votre empathie, meilleure sera votre connexion et donc votre communication avec votre entourage.

La clarté

Votre communication doit être claire. Une bonne communication n’est pas basée sur ce que vous avez à dire mais sur ce que l’autre a reçu comme message. Souvent on pense que l’on a dit quelque chose, et l’autre fait autre chose ou croit autre chose que ce que l’on voulait dire. Cela peut créer beaucoup de problèmes en terme de business, de management, ou même d’éducation de vos enfants. La clarté, c’est aligner votre intention avec la perception de l’autre. Pour cela, vous devez communiquer de manière précise, pointue, exacte pour supprimer tous risques d’interprétation fausse. Si vous notez que vous avez du mal à vous faire bien comprendre, que ce que font les gens n’est pas ce que vous avez demandé, c’est sûrement dû à un manque de clarté dans les ordres communiqués. Cela mène à une incompréhension et donc à une mauvaise exécution ou à une image de vous qui n’est pas alignée avec qui vous êtes vraiment et le message que vous souhaitez passer.

L’écoute

L’écoute ne consiste pas simplement à bien « ouvrir ses oreilles ». Il s’agit également de faire savoir à l’autre que vous l’écouter et qu’il est entendu. Pour cela, vous pouvez pratiquer l’écoute active, faire oui de la tête, acquiescer, confirmer avec des « Je vois.. D’accord… C’est intéressant… ». Vous pouvez aussi poser des questions pour clarifier le message, la personne sentira que vous êtes engagé, que vous voulez en savoir plus donc que cela vous intéresse. Il ne s’agit pas de poser trop de questions sans laisser parler l’autre, la qualité de votre silence est aussi importante. Vous pouvez ponctuer votre écoute de phase de silence en restant connecté par le regard et l’énergie puis de questions pour montrer votre intérêt.

Si vous avez des problèmes de communication ou que vous voulez simplement encore vous améliorer, posez vous la question :

Quelles sont les qualités que je dois développer pour diminuer les frictions que je rencontre dans ma communication ? Mon point faible est –il l’assertivité, l’authenticité, le manque d’ouverture d’esprit, une empathie insuffisante, un problème de clarté dans mes messages ou une absence d’écoute ?

Choisissez une ou deux qualités que vous désirez développer et décidez de les travailler durant les 30 prochains jours.

Imaginez vous voulez travailler votre clarté. Comment puis-je écrire des mails plus clairs ? Comment puis-je faire des présentations plus explicites, plus frappantes? Dois- je me documenter, dois-je prendre des notes, dois-je mieux les préparer, dois-je demander des feedbacks à mon boss, dois-je apprendre un nouveau vocabulaire ? Peut –être dois-je simplifier mon vocabulaire ? Au lieu d’essayer d’être sophistiqué, peut être dois-je au contraire aller vers un vocable simple que tout le monde peut comprendre au lieu de vouloir impressionner avec des termes que je suis le seul, dans certains cas, à comprendre. Peut être dois je adapter mon vocabulaire à mon audience ?

L’acquisition de toutes ces qualités se fait par la pratique. C’est comme le sport.

Plus vous vous entraînerez, plus cela deviendra facile, automatique, plus vous serez agile et plus vous maîtriserez la puissance de votre communication.

Soyez attentif à cette puissance et prenez en soin pour interagir en harmonie avec votre entourage.

Venez découvrir

1 commentaire

  • Répondre NGUBA, Essosa Justin Marie 8 août 2016 at 20 h 46 min

    les qualités d’une bonne communication sont:
    1. une communication doit être Consciente;
    2. une communication doit être Libre;
    3. une communication doit être Expressive;
    4. une communication doit être Réciproque;
    5. une communication doit être Exacte.

  • Laisser un commentaire